Femmes héroïques


A la rencontre des Femmes héroïques
1 février, 2007, 4:53
Filed under: Femmes Héroïques

Cybèle
En perpétuelle régénérescence, femme nature au sein de son corps qui abrite et donne la vie, assure la pérennité des espèces. Le cycle de la nature est un éternel éveil et recommencement. Mais le don de vie est fragile, seul un profond respect en garantit le renouvellement.

Réalisation de l’oeuvre  Costume : Camille Bally, Trompe l’oeil : Anna Holroyd, Sculpture coiffure : Lyne Bertin, Chaussures : Isabelle Tournoud

 

ZidbaZidba
Véritable passe muraille, elle échappe aux murs, aux prisons de tout ordre, qu’elles soient mentales, idéologiques, familiales, religieuses ou politiques. Messagère de la liberté et de l’espoir, si vivante à l’intérieur, elle écoute battre le coeur de toutes celles qui sont enfermées.

Réalisation de l’oeuvre  Accessoires : Sweetie, Ailes : Maria Theodorou, Costume : Camille Bally, Chaussures : Isabelle Tournoud


Esthética
Transforme son corps, le métamorphose, elle recherche la jeunesse éternelle à travers une mutation esthétique calculée et aboutie. Elle exprime le droit de chacune de disposer de son corps, de s’en libérer et de le célébrer.

Réalisation de l’oeuvre  Costume : Camille Bally, Plasticienne : Perrine Guillot, Chaussures : Isabelle Tournoud

Violetta
Gardienne du secret, elle ensorcelle les hommes. Grâce à son pouvoir de télépathie, Violetta connait leurs plus intimes pensées. Femmes de l’ombre, dénigrées et exploitées, victimes de l’hypocrisie et de l’opprobre de la société, hors la loi, les prostituées satisfont les désirs, les fantasmes. Leur simple présence, contribue aussi à protéger les autres femmes des agressions qu’elles subiraient en leur disparition.

Réalisation de l’oeuvre  Costume : Camille Bally, Accessoires : Sweetie, Chaussures : Isabelle Tournoud

Mathilda
Symbole de la bravoure des femmes, matérialisée par son bouclier, elle assure la protection des êtres qu’elle aime et de tous ceux qui souffrent. Guidée par leur sensibilité féminine, mère, soeur, épouse, amoureuse, fille, amie révèlent leur force et leur courage pour défendre celles et ceux qui leur sont chers.

Réalisation de l’oeuvre  Costume tricoté : Fabienne Molinard, Guêtres tricotées : Cécile Castro, Sculpture (bouclier) Anne Benrais, Chaussures : Isabelle Tournoud, Accessoires : Sweetie

Aferkiw
La guerrière aux traits de lionne, son animal totem où elle puise sa force, nous rappelle que le corps des femmes leur appartient, ces mots sonnent comme une évidence mais surtout comme une conquête. Depuis la nuit des temps, certains rituels corporels purifient, protègent du courroux des dieux et libèrent les esprits, mais d’autres engendrent la souffrance, mutilent le corps, violent l’intimité des femmes, enserrés dans une tradition qui interdit le plaisir.

Réalisation de l’oeuvre  Shuck One

Trilogy
Magicienne, gardienne de l’intuition féminine, à chaque femme qu’elle rencontre sur son chemin, elle transmet les leçons du passé, l’énergie du présent, et l’espérance du futur. Elle porte en elle tous les âges de la vie. Elle représente la transmission de la femme à ses enfants des histoires de famille du passé. Elle incarne la connivence des femmes autour de la féminité, de l’intimité, de la virginité.

Réalisation de l’oeuvre  Passport Number – Mise en scène : David Gil; Robe : Marc Gassier; Peau : Olivier Goulet, Tête : Thomasine Giesecke, Chaussures : Isabelle Tournoud.

Altera
Elle a été contrainte de se construire une armure pour se protéger des préjugés. En montrant sa force, qui est le symbole de la masculinité, elle protège sa féminité. Elle se bat contre les caricatures trop souvent faites des amours lesbiennes, elle porte le drapeau de toutes celles et tous ceux qui veulent pouvoir vivre leur sexualité, en dehors des carcans et des définitions que la société impose.

Réalisation de l’oeuvre  Costume : Camille Bally, Chaussures : Isabelle Tournoud

Victoria
Avocate de la défense des droits des femmes, active dans tous les combats menés à ce jour. Victoria utilise sa plume pour inscrire dans ses tablettes les lois qui protègent ses consoeurs. La bataille a depuis trop longtemps commencé. La libération de la femme la conduit à se battre toujours pour ses droits. Petit à petit, les mentalités évoluent, si lentement, pour réclamer le droit à l’égalité, celui-là même que prônaient Condorcet (Sur l’admission des femmes au droit de cité) et Olympe de Gouges (Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne) : « la femme naît libre et demeure égale à l’homme en droits »

Réalisation de l’oeuvre  Plasticien : Lord Anthony Cahn, sculpture coiffure : Lyne Bertin

Yemana
Auréolée de bleu et blanc, est « la Mère des Eaux ». Elle donne naissance aux eaux du monde. De nouveaux océans apparaissent chaque fois qu’elle se tourne dans son sommeil, sources et rivières jaillissent partout où elle marche. L’eau est le lien par excellence de la vie. Foetus, nous nous développons dans le liquide amniotique, devenus enfants, nous buvons le lait de notre mère, et pour l’humanité dans son ensemble, le besoin d’eau sera le grand problème majeur de l’avenir.

Réalisation de l’oeuvre  Plasticien : Philippe de Saint Mart Guilet, Chaussures : Isabelle Tournoud

Gonghé
Virtuose des arts martiaux, dotée du pouvoir de voler et de se déplacer dans l’espace, elle excelle dans l’utilisation de toutes les technologies modernes. Elle représente le combat que les femmes ont mené au cours des siècles pour accéder aux postes de pouvoir généralement destinés aux hommes, la possibilité de se libérer si elles le désiraient, du seul schéma qu’était la femme au foyer. Dans leur ascension dans le monde du travail, les femmes ont dû utiliser tous les stratagèmes pour prouver leurs compétences et parfois utiliser les attributs des hommes.

Réalisation de l’oeuvre  Costume : Camille Bally, Trompe l’oeil : Anna Holroyd, Chaussures : Isabelle Tournoud, Accessoires : Sweetie, Coiffure : Lyne Bertin

Toutes les illustrations de l’exposition sont réalisées par Eric Doxat

Publicités





Commentaires fermés



%d blogueurs aiment cette page :